Rechercher
  • passagers des sciences

[Journal de bord] Rencontres du bout du monde

Dernière mise à jour : 19 déc. 2018

17 décembre 18

Aujourd'hui, nous ne nous sommes pas beaucoup éloignés de la base, mais que de beaux moments de partage tout au long de la journée !

Pour commencer, sous un ciel bas et une petite pluie, Charly nous emmène vers l'anse des papous, à la rencontre de ce petit manchot qu'il connaît bien. En fait, Charly connaît tous les oiseaux des Terres australes, en particulier tous les oiseaux plongeurs sur lesquels il travaille depuis près de 30 ans. Souvenez-vous, on vous avait raconté qu'Eric et lui s'étaient croisés ici à Kerguelen en 1987 !

On s'installe un moment au « débarcadère » là où les manchots papou sortent de l'eau, leur colonie était toute proche, mais ils sont déjà tous retournés en mer, sauf un couple. On admire le joli masque étoilé de blanc sur fond noir autour de leurs yeux en écoutant les histoires passionnantes que Charly nous détaille... rendez-vous en vidéo pour en savoir plus !

Changement de décor au retour, Guillaume nous fait visiter la centrale électrique qui produit l'électricité pour toute la base à partir du gasoil. Il est ici pour un an et son rôle, avec le chef centrale, est d'entretenir tout le système... pour que tout fonctionne bien en permanence.


Juste après le déjeuner, Eric fait un crochet au laboratoire de géophysique, c'est là qu'il a travaillé pendant un an. Pendant ce temps, Francine part en prélèvement avec France et Yves de l'autre côté la petite baie (en évitant les éléphants de mer qui sont partout)... à la pêche aux moules, mais pas pour les manger ! Tous deux québécois, ils nous expliquent que ces petits coquillages si familiers sont en fait de très bons indicateurs de l'état de l'océan. Ils ont mis au point un petit laboratoire portatif qui permet de prélever le sang et de le préparer pour les analyses en laboratoire. Ils m'en font une démonstration.

Puis, c'est au tour d'Adrien, ornithologue à la Réserve naturelle et Raphaële, chargée des suivis de la flore de nous expliquer leur travail et de nous montrer quelques unes de leurs techniques de terrain. Là aussi nous enregistrons de belles séquences pour répondre à toutes vos questions.

merci à ses parents pour le message :-)

Nous terminons cette série de belles rencontres avec Gwendolyne, elle est la menuisière de la base, c'est elle qui s'occupe de remplacer les portes et fenêtres, de fabriquer ou réparer les pièces de bois qui sont nécessaires. Elle nous fait visiter son atelier et nous raconte ce qui fait la particularité d'exercer ce métier loin de tout, à Kerguelen... Par exemple, parfois, il faut attendre plusieurs mois le bois qu'on a commandé !

A demain,

Eric et Francine

251 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout