Rechercher
  • passagers des sciences

[Journal de Bord] Direction le Sud (enfin!)

6 décembre 18


Cette fois-ci comme prévu, nous quittons notre quai de l’île Maurice au matin, vers 8h. Les containers et le matériel scientifique manquant ont bien été chargés. La coupée* a été relevée, et on ne l’utilisera à nouveau qu’au retour à La Réunion !

On part pour de bon.

Nous longeons les côtes un moment avant de prendre le cap au Sud-Ouest, puis plein Sud. Ça y est, le vrai voyage commence.


Pour le moment, la chaleur est encore intense. La matinée nous offre de beaux cadeaux, nous observons d’abord un groupe de globicéphales (un gros dauphin**). Ensuite, ce sont deux groupes de cachalots, l’un de 4 individus et l’autre de deux, qui passent à proximité du bateau ! C’est l’excitation générale, le commandant fait même une annonce pour que tout le monde puisse les voir. Un magnifique spectacle ! Comme promis, nous allons vous raconter les animaux que l’on voit durant le voyage.

Les cachalots ont en fait interrompu les explications du commandant qui fait visiter la passerelle*, le poste de conduite du navire.

On y apprend beaucoup de choses sur le Marion Dufresne qui nous permettent de répondre à quelques questions qui sont revenues plusieurs fois en particulier du CP CE1 Raymond Poincaré, du CP/CE1 d'Epersy-Mognard en Savoie ou la 6èmeB du collège de Belle-île.

Le Marion-Dufresne mesure 120m de long. Son nom vient du capitaine qui a découvert l’archipel de Crozet.

Il est propulsé par 2 hélices de chaque côté et à l’arrière du bateau. Elles tournent grâce à 2 moteurs électriques, l’électricité étant fournie par 3 moteurs à gasoil. La vitesse « de croisière » c’est 15 nœuds (environ 30km/h), et il consomme environ 25m3 en une journée, ce qui veut dire environ 1000 l/h (vous pouvez faire le calcul de la consommation au kilomètre comme pour une voiture ou la distance qu’il parcourt en une journée). Le Marion Dufresne peut aller jusqu’à 17 nœuds mais la consommation devient beaucoup plus importante: sauf en cas de problème, on ne va pas plus vite.

Toutes les commandes sont doublées voire triplées : pour conduire le bateau, il y a un petit volant et 2 joysticks et un pilote automatique.

Nous avons aussi fait la première interview avec Manon, qui va étudier les éléphants de mer à Kerguelen pour la deuxième fois, elle a répondu à vos questions et elle nous a expliqué les expériences qui sont menées… Patience, on vous racontera au retour. On s’est installé dans la belle et vaste salle de travail des scientifiques, qu’on appelle le PC Sciences.


Position ce soir : Latitude 22°51 Sud Longitude 56°48 Est


Quelques autres informations : Température de l’air : 25,9°C Température de la mer : 27,1°C

A demain Francine & Eric

* vous pouvez chercher ce terme de marine dans le dictionnaire :-) ** pour ceux qui voudraient en savoir plus, vous pouvez chercher globicéphale tropical.

555 vues4 commentaires

Posts récents

Voir tout